Pratiques Utopiques publie : Pour quelques hectares de moins, tribulation d'un vigneron nomade de Ch Beau

Thématiques : 
1313 lectures

"Pour quelques hectares de moins : tribulations coopératives d'un vigneron nomade" de Christophe Beau est le dernier sorti de la collection "Pratiques Utopiques".

Momo, Bogus, Romuald, Cécile, Edgar, Birdee, Ricardo... sont quelques-uns des personnages chatoyants comme des vignes d’automne, de ce récit tout en péripéties. Ils participent à une aventure vigneronne collective qui recherche des voies autres pour vivre la vigne et le vin en liberté. Vous serez entraînés dans des aventures autant villageoises qu’aux quatre coins du monde, qui explorent d’autres manières de tutoyer cette belle liane et ce stimulant breuvage que sont la vigne et le vin. Mais il s'agit aussi d’envisager une viticulture vraiment paysanne, en « croît sens » plutôt qu’en croissance, et un commerce plus juste et partenarial.

Christophe Beau est vigneron en Languedoc, aussi ancré à son terroir qu’il est nomade, comme on le verra dans ce livre. Il a raconté dans un précédent ouvrage publié en 2003 aux éditions REPAS, La Danse des ceps, l'histoire de son « installation atypique », toute cousue de partenariats et de démarches aussi justes qu’échevelées. Cette fois-ci, il nous fait vivre ses tribulations autour du monde, que ce soit auprès des pionniers du renouveau vigneron français que des paysans du Chili ou du Minnesota, en passant par la Thaïlande et bien d’autres horizons.

  • POUR QUELQUES HECTARES DE MOINS
  • Tribulations coopératives d'un vigneron nomade
  • Christophe Beau
  • Editions REPAS, 2011 - 150 pages
  • ISBN : 978-2-9192-04-4
  • 16 €

Avec le soutien de l'Association La Nef

 

A redécouvrir  de Christophe Beau, La Danse des Ceps, Chronique de vignes en partage (2e éd. 2009

Philomène, Momo et bien d’autres sont les « héros » de cette chronique qui se lit comme on boit un bon vin ! C’est l’histoire au fil des saisons d’un vigneron qui a choisi une autre poésie du vin, une autre manière d’envisager son métier loin des tentations technologiques superflues, de soigner la vigne par des pratiques de bon sens et une agriculture biodynamique sans dogmatisme.

C’est aussi le choix de vivre un vrai lien producteur-consommateurs autour de vendanges collectives, d’une consommation coopérative et d’une propriété collective (SCI).

Portfolio

La danse des ceps : chroniques de vignes en partage
Pour quelques hectares de moins : tribulations coopératives d'un vigneron nomade

A propos de l'auteur

Réseau Repas

Réseau d'échanges et de pratiques alternatives et solidaires (Repas).

Nous sommes un réseau d'entreprises en France qui se reconnaît dans le champ de l'économie alternative et solidaire. Nous expérimentons de nouveaux rapports au travail, des comportements financiers...

Coordonnées

Réseau Repas
4 allée Séverine
26000 Valence
Tél : 
04 75 42 67 45
Email